Sharon Eyal - Love Cycle: OCD Love

Chaillot - Théâtre national de la danse

Sharon Eyal - Love Cycle: OCD Love  - Chaillot Théâtre national de la danse - Paris spectacle carte coffret box culture(c) Ron Kedmi

La chorégraphe israélienne Sharon Eyal présente deux œuvres poignantes, un brin provocantes, centrées sur l’émotion et l’obsession. Le « Love Cycle » débute par OCD Love, œuvre inspirée par les écrits troublants du poète Neil Hilborn, et qui traduit par la danse les troubles obsessionnels compulsifs. L’ensemble est d’une grande sensualité et d’une saisissante modernité.

Acheter dans un pack spectacles / expositions

TARIFS RÉDUITS ET INVITATIONS Votre sélection spectacles/expos à ne pas manquer dans des conditions privilégiées : places bien situées, billets expos coupe-file date libre, changement de dates, rencontres avec les artistes, visites guidées... Culture First simplifie et enrichit votre vie culturelle.

> Déjà adhérent? Acheter

Cat. unique 40 € - frais de gestion inclus


Sharon Eyal, Gai Behar chorégraphie
Ori Lichtik musique
en collaboration avec Rebecca Hytting, Gon Biran, Sharon Eyal, Gai Behar
avec Gon Biran, Darren Devaney, Rebecca Hytting, Mariko Kakizaki, Daniel Norgren- Jensen, Keren Lurie Pardes, Shamel Pitts

OCD Love est l’acronyme de « obsessive compulsive disorder », ce qui signifie troubles obsessionnels compulsifs. Il s’agit plus précisément de ceux de l’Américain Neil Hilborn, qui décrit dans son poème OCD l’impact de sa maladie sur son expérience sentimentale. Comme l’explique la chorégraphe, « quand j’ai commencé à lire le livre de Neil, je n’ai pas pu m’arrêter, c’était déjà de la chorégraphie pour moi ». Elle parvient ainsi à créer autour de cette idée une œuvre des plus bouleversantes, traitant sur une scène sans artifice nos pulsions premières, nos folies, nos dérèglements, et ce de manière incroyablement envoûtante. La musique électronique du grand percussionniste et DJ Ori Lichtik - l’un des pionniers de la musique techno en Israël - donne une réelle intensité à la chorégraphie.

Depuis 2013, les deux artistes Sharon Eyal et Gai Behar ont créé leur propre compagnie, LEV, qui signifie « cœur » en hébreu. Ils développent ensemble un langage inédit, qui puise à la fois dans les univers de la danse contemporaine, les arts de performance et le cinéma, en utilisant de multiples installations et vidéos. Ici, ils nous présentent un travail à la fois brutal et transgressif, d’une intensité surprenante, mais célébrant passionnément l’amour. Un pari artistique résolument audacieux qui mérite vraiment notre attention.



Vendredi 7 juin 2019 19 h 30
Mercredi 12 juin 2019 19 h 45
Jeudi 13 juin 2019 20 h 30

Durée du spectacle : 55 minutes environ
Billets à retirer au guichet du théâtre 30 minutes avant la représentation



Découvrez les packs spectacles / expositions


Découvrir les packs spectacles / expositions
Nous utilisons des cookies pour améliorer notre site internet, la sécurité des transactions et votre expérience lors de son utilisation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Consultez notre politique de confidentialité.