James Tissot, l'ambigu moderne 23/06-13/09

Musée d'Orsay, Paris

Vos billets coupe-file à date libre coupe-file pour le musée d'Orsay et l'exposition James TissotJames Tissot, Portrait du marquis et de la marquise de Miramon et de leurs enfants (1865) Paris, musée d'Orsay (c) Musée d'Orsay, RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt

Réouverture du musée le 23 juin 2020 - Avec ses portraits modernes ou ses sujets religieux, en France ou en Angleterre, James Tissot a tout d'un grand peintre. Cet artiste majeur du XIXe siècle a su construire sa réputation des deux côtés de la Manche grâce à son talent de portraitiste. L'élégance de son travail est à l'honneur au cours d'une exposition exceptionnelle, la première qui lui est consacrée à Paris depuis 1985.

Acheter dans un pack spectacles / expositions

TARIFS RÉDUITS ET INVITATIONS Votre sélection spectacles/expos à ne pas manquer dans des conditions privilégiées : places bien situées, billets expos coupe-file date libre, changement de dates, rencontres avec les artistes, visites guidées... Culture First simplifie et enrichit votre vie culturelle.

> Déjà adhérent? Acheter

Billet coupe-file open, combiné collection permanente et expositions : 17,60 €


À l'âge de vingt ans, Jacques-Joseph Tissot intègre l'École des Beaux-Arts à Paris. Il y fait la connaissance d'Edgar Degas et décide, par anglophilie, de prendre le prénom de James. Il expose pour la première fois au Salon de Paris en 1859. Tissot se spécialise dans la réalisation de portraits féminins, en accord avec le raffinement et la modernité tels que définis à l'époque, ce qui lui permet de se faire rapidement une place au sein des cercles mondains de son temps. Le peintre est également l'un des premiers à explorer le Japonisme. 

En 1870, James Tissot participe à la guerre franco-prussienne et à la défense de Paris lors de la Commune. Il emménage ensuite à Londres, où il dispose déjà d'un réseau social et artistique grâce à ses expositions à la Royal Academy et sa collaboration avec Vanity Fair en tant que caricaturiste. Son esprit de dandy et sa réputation de peintre de l'élégance féminine, fortement appréciés en Angleterre, lui permettent de fréquenter les plus hautes sphères de la société. En 1875, il rencontre Kathleen Newton qui devient sa compagne et son modèle, jusqu'à son déclin et sa mort en 1882.

Ce décès marque le retour de Tissot en France où il renoue avec la notoriété à travers plusieurs expositions de ses toiles, centrées sur la figure féminine moderne. En 1888, alors qu'il étudie une toile dans l'Eglise Saint-Sulpice à Paris, James Tissot a une révélation religieuse. L'artiste consacre alors la fin de sa vie aux voyages en terre sacrée et à l'illustration de la vie du Christ et de sujets de l'Ancien Testament, des œuvres qui rencontrent un grand succès en France et dans le monde anglophone. 

Pour la première fois à Paris depuis l'exposition du Petit Palais en 1985, James Tissot est au centre d'une rétrospective consacrée à son travail à la fois ambigu et fascinant. Elle présente les réussites et les recherches de cet artiste ancré dans le contexte artistique et social de son temps.



Visite libre du 23 juin au 13 septembre 2020
Du mardi au dimanche de 9 h 30 à 18 h, le jeudi jusqu’à 21 h 45
Billets coupe-file, envoyés à domicile, valables pour réserver un créneau de visite ici : sélectionnez l'option "RESERVATION GRATUITE"
Vous devrez vous munir de votre billet et de la réservation de créneau lors de votre visite.



Découvrez les packs spectacles / expositions

Calendrier des événements

<<Juillet 2020>>
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
    1 2 3 4
56 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26
27 28 29 30 31 

Découvrir les packs spectacles / expositions