Chaïm Soutine / Willem de Kooning, la peinture incarnée 15/09-10/01

Musée de l'Orangerie, Paris

Billets pass coupe-file expo Soutine / De Kooning Musée de l'Orangerie ParisChaïm Soutine, Le Village (vers 1923) © RMN-Grand Palais (musée de l'Orangerie) / Hervé Lewandowski

Le Musée de l'Orangerie propose un dialogue inédit entre l'univers de Chaïm Soutine, peintre russe de l'Ecole de Paris, et celui de Willem de Kooning, expressionniste abstrait américain d’origine néerlandaise. Après des débuts artistiques difficiles, Soutine acquiert une image de prophète et de visionnaire grâce à la force expressive de ses toiles. De Kooning s'en inspire très tôt pour définir, dans la lignée de l'artiste russe, une alternative entre abstraction et figuration.

Acheter dans un pack spectacles / expositions

TARIFS RÉDUITS ET INVITATIONS Votre sélection spectacles/expos à ne pas manquer dans des conditions privilégiées : places bien situées, billets expos coupe-file date libre, changement de dates, rencontres avec les artistes, visites guidées... Culture First simplifie et enrichit votre vie culturelle.

> Déjà adhérent? Acheter

Billets combinés musée + exposition coupe-file à date libre : 16 € - Frais de gestion inclus


Chaïm Soutine naît dans l'Empire russe vers 1893. On ne sait pas grand chose de sa vie avant son arrivée à Paris en 1912. Dans le quartier de Montparnasse, nouvel épicentre de la vie culturelle et artistique au détriment de Montmartre, Soutine croise Zadkine, Brancusi, Chagall ou Modigliani, avec qui il noue une amitié indéfectible. Indigent, timide, voire insociable, Soutine connaît plusieurs années de misère avant d'être repéré par le collectionneur américain Albert Barnes dans les années 1920, grâce à une toile accrochée chez le marchand d'art Paul Guillaume.

Si l'on rattache habituellement Soutine à l'Ecole de Paris, le peintre, de son vivant, s'est tenu à l'écart de tout mouvement, attaché à développer son propre style. Il cantonne ses toiles à trois genres figuratifs (portraits, paysages, natures mortes) où il déploie une énergie étonnante et une technique singulière. Sa palette vive, parfois violente, son atmosphère inquiétante et ses formes tourmentées rappellent les toiles de Rembrandt, de Van Gogh ou d'Edvard Munch. Il est souvent en proie à la maladie et aux difficultés financières. Les années d'après-guerre renforcent son image d'artiste maudit, que les expressionnistes abstraits américains ne tardent pas à qualifier de précurseur.

C'est dans les années 1930 que Willem de Kooning découvre le travail de Soutine. Dans les années 1950, après la rétrospective qui lui est consacrée au Museum of Modern Art de New York et une visite à la Fondation Barnes de Philhadelphie, de Kooning décide de convoquer le travail de l'artiste russe dans ses toiles, notamment dans ses séries Women. Le peintre américain construit à travers ses œuvres un expressionnisme singulier, entre figuration et abstraction, capturant ainsi, mieux que quiconque de sa génération, l'essence-même de la pensée de Soutine. Cette exposition inédite fait dialoguer les travaux des deux artistes qui ont chacun contribué à la définition d'un nouvel art abstrait.


Visite libre du 15 septembre 2021 au 10 janvier 2022
Tous les jours sauf le mardi de 9 h 00 à 18 h 00

Billets coupe-file, envoyés à domicile, valables pour réserver un créneau de visite ici : sélectionnez l'option "RESERVATION GRATUITE"
Vous devrez vous munir de votre billet et de la réservation de créneau lors de votre visite.



Découvrez les packs spectacles / expositions


Découvrir les packs spectacles / expositions