La Chauve-Souris, de Johann Strauss fils

Odéon Marseille

Dans votre abonnement : Théâtre de l'Odéon Marseille La Chauve-Souris de Johann Strauss filsUne Chauve-Souris trépidante et loufoque à l'Odéon Marseille

Farce, déguisements et quiproquos pimentés sont le clou d'une opérette unanimement appréciée tant pour ses qualités musicales exceptionnelles que pour l’intelligence de son livret. De la célébrissime ouverture jusqu’aux dernières gouttes de champagne du final, La Chauve-Souris est un ravissement pétillant.

Acheter dans un pack spectacles / expositions

TARIFS RÉDUITS ET INVITATIONS Votre sélection spectacles/expos à ne pas manquer dans des conditions privilégiées : places bien situées, billets expos coupe-file date libre, changement de dates, rencontres avec les artistes, visites guidées... Culture First simplifie et enrichit votre vie culturelle.

> Déjà adhérent? Acheter

Catégorie unique rangs B, F, G et H : 30 € - Frais de gestion inclus


Opérette en trois actes (1874) sur un livret d'Henri Meilhac et Ludovic Halévy

Didier Benetti direction musicale
Jacques Duparc mise en scène

Jennifer Michel Caroline 
Julia Knecht Arlette

Florian Laconi Gaillardin
Philippe Ermelier Duparquet
Francis Didziak Tourillon
Christophe Berry Alfred
Alfred Bironien Orlowsky
Jacques Duparc Léopold / Bidard 

Choeur Phocéen
Orchestre de l’Odéon


Tous les ingrédients d'un vaudeville croustillant sont réunis. Gabriel Eisenstein veut se venger d'une mauvaise blague de son ami le Dr. Falke qui l'a obligé à rentrer chez lui déguisé en chauve-souris au retour d'un bal masqué.  Rosalinde, épouse d'Eisenstein, est secrètement éprise d'Alfred avec qui elle a eu autrefois une liaison. Eisenstein doit passer huit jours en prison pour outrage à policier, mais il ne peut refuser avant de s'y rendre l'invitation du Prince Orlowsky à une grande fête déguisée. À ce grand bal se rendront aussi Falke, Alfred, Franck le Directeur de la prison, Adèle la servante des Eisenstein... Rebondissements, quiproquos, flirts et farces s'enchaînent à un rythme enjoué sur une musique délicieuse et désormais célèbre.

Le livret de Meilhac et Halévy est fondé sur une pièce autrichienne de 1851, Das Gefängnis (La Prison). Johann Strauss compose l'opérette en 42 jours, pour la faire jouer au Theater an der Wien le 5 avril 1874 sous le titre Die Fledermaus. C'est une œuvre brillante, trépidante avec de grandes innovations musicales. Elle exige un jeu d'acteurs du meilleur niveau de la part des chanteurs. 

Johann Strauss II est le fils aîné du grand compositeur autrichien de valses, polkas et autres musiques de danse. Il étudie la musique d'abord en secret, car son père l'avait interdit à sa famille. Sa mère l'autorise à poursuivre sa vocation lorsqu'elle se sépare de son père. Il est célèbre pour ses compositions dans les mêmes registres que son père, dont il est aussi le rival à Vienne. Progressivement, sa notoriété dépasse celle de son père. Les valses de Strauss marquent l'apogée de la cour de Vienne et de son art de vivre au début du XIXe siècle, avec des musiques de danse célèbres comme La Valse de l'Empereur ou Le Beau Danube bleu, et des opérettes comme La Chauve-Souris et Le Baron tzigane



La Chauve-Souris à l'Opéra de Marseille en 2016

Samedi 12 décembre 2020 14 h 30
Dimanche 13 décembre 2020 14 h 30

Durée du spectacle : 3 h environ
Billets à retirer au guichet du théâtre 30 minutes avant la représentation


Découvrez les packs spectacles / expositions


Découvrir les packs spectacles / expositions