Oncle Vania - Tchekhov / Galin Stoev

Odéon - Théâtre de l'Europe, Paris

Cadeau pass théâtre Paris : Oncle Vania monté par Galin Stoev à l'OdéonOncle Vania à l'Odéon (c) Marie Liebig

Le chef d’œuvre de Tchekhov pousse à l'extrême le portrait des vanités humaines, des frustrations sentimentales et des regrets d'une vie ratée. Entouré de grands comédiens, certains de la Comédie-Française, Galin Stoev, connu pour sa créativité, livre une version transposée dans un avenir proche après la survenance d'une carastrophe annoncée.

Catégorie 1 - Plein tarif : 43 € - Frais de gestion inclus


Virginie Ferrere et Galin Stoev texte français
Galin Stoev

Avec Suliane Brahim de la Comédie-Française, Caroline Chaniolleau, Sébastien Eveno — Comédien permanent associé au projet de direction de la Comédie – CDN de Reims, Catherine Ferran — sociétaire honoraire de la Comédie-Française, Cyril Gueï, Côme Paillard, Marie Razafindrakoto, Andrzej Seweryn

Sérébriakov
 et sa jolie femme Elena sont venus passer quelques temps à la campagne chez leur beau-frère Vania sa nièce SoniaSérébriakov, professeur à la retraite, est hypocondriaque et vaniteux. Vania a exploité toute sa vie le domaine pour en envoyer les revenus à Sérébriakov, dont il admirait la science. Environ un an avant le début de la pièce, il perd toutes ses illusions sur les qualités humaines et intellectuelles de son beau-frère, ce qui le rend particulièrement amer, car il a l'impression d'avoir gâché sa vie. Et quand Sérébriakov lui propose de vendre la propriété qu'il exploite avec sa nièce, Vania explose et tente de l'assassiner. Quant à Elena, elle se fait courtiser par Astrov, un médecin de campagne désabusé qui ne voit même pas que Sonia est amoureuse de lui depuis longtemps...

On retrouve dans ce classique les thèmes récurrents dans l'oeuvre de Tchékhov: les amours contrariées, les rêves brisés, les existences réfugiées dans une certaine médiocrité, le mensonge. Ce n'est pas sans humour qu'il croque les accents mythomanes de ses personnages et leurs frustrations.

Galin Stoev choisit de situer la pièce de Tchekhov dans un avenir proche, dystopique, où après l’effondrement du système, de plus en plus de gens quittent les villes pour se réinventer un “vivre ensemble” à la campagne. Sauf qu’ici, faire communauté apparaît vite impossible : à force d’avoir accumulé des frustrations émotionnelles, intellectuelles et sexuelles, les personnages sont rattrapés par leurs démons destructeurs. Alors, tous s’accrochent au moment présent et à l’espoir de la passion pour se sentir vivants, ne fût-ce qu’un instant... 

Vendredi 10 février 2023 20 h 00
Samedi 18 février 2023 20 h 00
Dimanche 26 février 2023 15 h 00

Durée du spectacle : 2 h environ
e-billets envoyés par e-mail

Découvrez les packs Culture First